Place aux Herbes

Place aux Herbes

Place aux Herbes.
© Photographie d’Alain Fischer, 2012, VdG.

LES PLACES : LIEU DE POUVOIR, ESPACE DE COMMERCE La place aux Herbes est le lieu traditionnel du marché. La petite halle du 19e siècle a pris la place des bancs du Conseil, où se réunissaient en plein air les premiers consuls de la ville. C’est en effet ici, à mi-chemin de l’évêché et du palais delphinal, sur la plus grande place intra-muros de la cité, que siègent les consuls, troisième pouvoir de la ville constitué avec la charte communale de 1242-1244. Le lieu se nomme alors place du Grand Conseil, avant d’être rebaptisé place du Mal Conseil en 1290, après une émeute. Elle prendra le nom de place Marat à la Révolution. Autour de ce cœur marchand, les rues voisines sont le domaine des artisans. Parmi elles, la rue de la Revenderie (actuelle rue Renauldon) fait le lien entre le port de la Madeleine et la ville. Elle est également le théâtre des exécutions publiques, avant d’être supplantée dans cette fonction par la place Grenette, plus vaste. Point central de la ville gallo-romaine et médiévale, la place est en outre le lieu le plus élevé de la ville : 214 mètres d’altitude. C’est ici, sur le cône de déjection formé par les alluvions de l’Isère et du Drac, que se seraient implantées les premières populations, trois siècles avant J.-C., quelques mètres au-dessus de la menace des flots.

Place aux Herbes, Grenoble

Comment s'y rendre ?

Parcours associé

Balade en Ville

Période historique

2ème période : VIIIe début IXe / 1590

Classé en

  • Patrimoine Urbain (Place)

Thématique(s)

  • Histoire & Evolution de la ville

Bibliographie

- R. Bourgeois, S. Corporon et V. de Taillandier, « Promenades dans Grenoble », Grenoble, PUG, 2004.