Tour de l’Île

Tour de l’Île

La citadelle.
© Peinture de Théodore Ravanat , 1835, Musée de Grenoble.

L'EMPREINTE MILITAIRE Construite entre 1381 et 1418 à l’extrémité du faubourg du même nom pour renforcer la muraille du côté de l’Isère, la tour de l’Île est un exemple intéressant d’architecture militaire. Imposante, de plan rectangulaire et dominant la rivière de trente mètres de hauteur, ses dispositifs défensifs archaïques – archères, couronnement de mâchicoulis, accès au premier étage par le chemin de ronde – l’apparentent aux donjons de la période précédente. Cette tour est l’expression du troisième pouvoir qui tente de s’affirmer dans la ville : celui des bourgeois. Jusqu’en 1590, elle sert ainsi de siège au conseil municipal. C’est un modeste hôtel de ville, surtout si on le compare à celui des cités florissantes du nord de la France et des Flandres. Il révèle la relative pauvreté d’une cité en marge des grands axes d’échanges commerciaux. Rattachée aujourd’hui au musée de Grenoble, la tour de l’Île abrite désormais le cabinet des dessins et figure inscrite à l'inventaire des Monuments historiques.

Musée de Grenoble, 5 Place Lavalette, Grenoble

Comment s'y rendre ?

Période historique

2ème période : VIIIe début IXe / 1590

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Militaire)
  • Patrimoine Urbain (Enceinte / Rempart)

Thématique(s)

  • Art et culture
  • Histoire & Evolution de la ville
  • Ville fortifiée/de garnison/militaire

Bibliographie

- A.Cayol-Gérin, V. Charbonnier, A. de Montjoye, sous la dir. de J. Guibal, « Grenoble : traces d’histoire », Veurey, ed. Le Dauphiné Libéré, 1997.
- Musée de Grenoble : http://www.museedegrenoble.fr/

Diaporama

La citadelle.
Tour de l’Île .
Tour de l’Île .