Musée de Grenoble

Musée de Grenoble

Musée de Grenoble et la sculpture Monsieur Loyal de Calder (1968 - installée en 1993 devant le Musée dépôt Région Auvergne-Rhône-Alpes).
© Photographie de Jacques-Marie Francillon, 2012, VdG.

LES MUSÉES : LE RENOUVEAU L’ancien musée de peinture de la place de Verdun étant devenu trop exigu pour abriter l’une des collections les plus riches de France, un nouveau bâtiment est conçu par le groupe d’architectes Antoine Félix-Faure, Olivier Félix-Faure et Philippe Macary, en lien étroit avec le conservateur de l’époque, Serge Lemoine. Le musée, inauguré en 1994, affiche par le blanc de son revêtement et l’importance de son emprise au sol sa fonction de bâtiment officiel. Il se déploie sur un seul étage afin de favoriser l’éclairage naturel zénithal. Relié à la Tour de l’Île, édifiée au 14e siècle à proximité des remparts (premier hôtel de Ville ou hôtel du Parlement), il est délimité au nord par l’Isère et au sud par la ligne B du tramway. 65 salles d’exposition sont réparties sur 6 500 m2 et présentent quelque 1 500 œuvres. En sous-sol, une réserve archéologique abrite, entre autres vestiges, l’enclos du couvent des Cordeliers datant du 13e siècle. Quant au parc Albert Michallon, riche de nombreuses espèces végétales, il prolonge le musée à l’extérieur et donne rendez-vous avec une quinzaine de sculptures dont les œuvres de Marta Pan, Eduardo Chillida, Anthony Caro ou Gottfried Honegger. L’entrée du musée donne naissance à une nouvelle place urbaine, où le visiteur est accueilli par "Monsieur Loyal" d’Alexander Calder, auquel fait écho "L’étoile polaire" de Mark Di Suvero. Sur l’avenue Maréchal Randon, le bâtiment s’intègre aux constructions préexistantes en assurant un continuum urbain. Se substituant au vide laissé par la destruction de la caserne Vinoy en 1967, il se révèle être un trait d’union entre le patrimoine le plus ancien et la création contemporaine.

Musée de Grenoble,
5, place Lavalette, Grenoble

Comment s'y rendre ?

Y aller en transport en commun ?

Période historique

7ème période : 1968 / aube XXIe

Classé en

  • Patrimoine Matériel / Collections Muséales
  • Patrimoine Monumental (Artistique, culturel et scientifique)

Thématique(s)

  • Art et culture
  • Histoire & Evolution de la ville
  • Ville fortifiée/de garnison/militaire

Bibliographie

- B. Marrey, « Guide Rhône-Alpes de l'architecture du XXe siècle », Paris, Ed. URCAUE-Picard , 2004.

Crédit (auteur)

Direction des Affaires Culturelles, Ville de Grenoble