Henri Fantin-Latour, peintre

Henri Fantin-Latour, peintre

Autoportrait
© Henri Fantin-Latour, 1859, Musée de Grenoble

Henri Fantin-Latour (Grenoble, 1836 - Buré, 1904) a cinq ans quand sa famille quitte Grenoble sa ville natale pour Paris. Après avoir étudié la peinture auprès de son père Jean-Théodore, Henri intègre l’atelier de Lecoq de Boisbaudran, où il fait la connaissance de Regamey et de Legros. Au Louvre, il commence à copier les chefs-d’œuvre. Les bouquets qu’il peint à ses débuts, très appréciés de la clientèle anglo-saxonne, deviendront sa principale source de revenus. Ses plus célèbres tableaux sont des portraits de groupe et notamment Un atelier aux Batignoles exécuté en 1870 et conservé au Musée d'Orsay. Sa veuve, Victoria Dubourg, a donné et légué un grand nombre d’œuvres au Musée de Grenoble, prouvant ainsi l’attachement de l’artiste à sa ville natale.

Période historique

4ème période : 1830 / 1880

Classé en

  • Personnages illustres

Thématique(s)

  • Art et culture

En liaison avec cet élément du patrimoine

Bibliographie

- WANTELLET M., «Henri Fantin-Latour, 1836-1904 ou le rêveur réaliste», Nos peintres dauphinois, Les Affiches de Grenoble et du Dauphiné, n° 2732, 15 janvier 1977.
- Musée de Grenoble : http://www.museedegrenoble.fr/