Ancien couvent Sainte-Claire, actuelle place Sainte-Claire

Ancien couvent Sainte-Claire, actuelle place Sainte-Claire

Démolition du quartier des Halles
© Photographie d’Hippolyte Müller, 1908, coll. Musée dauphinois. Reproduction interdite

Un premier couvent de clarisses est créé en 1342 par le Dauphin Humbert II. Toutes les religieuses succombant de la peste, il ferme lors des grandes épidémies. Jeanne Baile, fille du Premier Président du Parlement de Grenoble, implore Jean d’Armagnac, gouverneur du Dauphiné, d’ouvrir un nouveau monastère. Alors qu’il parcourt la ville accompagné de l’évêque, Jean d’Armagnac voit une colombe voler au-dessus d’un espace occupé par des jardins et des granges, entre les rues Bournolenc et Pertuisure : la Providence leur traçait les limites du terrain qu’occuperait le nouveau couvent. Le couvent Sainte-Claire est ainsi fondé en 1469, avant d’être saccagé par le baron des Adrets, puis restauré grâce aux dons. À la Révolution, les clarisses sont définitivement chassées et le couvent transformé en haras. Il sera démoli en 1819 lors de la restructuration du quartier pour créer la place Sainte-Claire.

Sainte-Claire, Grenoble

Comment s'y rendre ?

Parcours associé

Balade en Ville

Période historique

3ème période : 1590 / 1830

Classé en

  • Patrimoine Immatériel
  • Patrimoine Monumental (Religieux)

Thématique(s)

  • Histoire & Evolution de la ville

En liaison avec cet élément du patrimoine

Bibliographie

- RIVIERE-SESTIER M. Grenoble secret : amours anciennes et vieux logis. Grenoble : Didier et Richard, 1969.