Dans les pas de Stendhal : l’hôtel de Lesdiguières au Jardin de ville

Dans les pas de Stendhal : l’hôtel de Lesdiguières au Jardin de ville

Hôtel de Lesdiguières
© Photo Martin Stahl, 2013, VdG, BMG, Musée Stendhal

L'Hôtel de Lesdiguières et son jardin attenant ont été conçus en 1602 pour le duc de Lesdiguières qui en fit son hôtel particulier. Il devient un lieu de pouvoir investi par les intendants de la province du Dauphiné à partir de 1683. La ville acquiert cette propriété jardin en 1719 pour en faire un jardin public et installer l’hôtel de ville et la préfecture.

Ce lieu centralise des évènements politiques majeurs. Ainsi, faisant suite à la journée des Tuiles, première émeute populaire importante du 7 juin 1788 à laquelle Stendhal assiste dans son enfance, ce bâtiment public accueille une assemblée de notables des trois Ordres composée du clergé, de la noblesse et du Tiers-État. Cette assemblée prépare la Réunion des États généraux du 21 juillet à Vizille, prélude à la Révolution française. Nommé par l’empereur Napoléon, Stendhal exerce en 1814 dans les locaux de la préfecture ses nouvelles fonctions de Commissaire à la défense du territoire. Il y partage le bureau du préfet situé dans les salons du 1er étage.

En 1970, le rez-de-chaussée de ce bâtiment fait office de Musée Stendhal en mémoire notamment de cette prise de fonction. Les collections qui y sont présentées sont transférées en 2004 dans l’appartement Gagnon/Musée Stendhal, qui est inauguré en 2012. Cet hôtel est aujourd’hui occupé par la Direction Action Internationale et Européenne de la ville.

Passage du Palais de Justice, Grenoble

Comment s'y rendre ?

Période historique

3ème période : 1590 / 1830

Classé en

  • Patrimoine Immatériel
  • Patrimoine Monumental (Civil)

Thématique(s)

  • Art et culture

Crédit (auteur)

Bibliothèque d'Etude et du Patrimoine et Ville de Grenoble