Hôtel des Monnaies

Hôtel des Monnaies

Hôtel des Monnaies : tour d'escalier en vis
© Photo Jacques-Marie Francillon, 2013, VdG

Après le monopole de l’Empire romain pour la frappe de sa monnaie, c’est au VIIe siècle que cette pratique apparaît à Grenoble. On peut lire le nom de Gratianopolis sur les pièces de cette époque du royaume franc.

Au Moyen Âge, Dauphins et évêques frappent leur monnaie, chacune comportant une rose qui est à l’origine du blason de la ville. L’hôtel des Monnaies est créé dans le quartier Saint-Laurent au XVIe siècle pour produire les monnaies royales et répondre aux besoins de l’économie de la ville. Son activité s’interrompt en 1677, pour reprendre en 1702 sous réserve que les monnaies fabriquées soient frappées à l’effigie de Louis XIV. En 1732, l’exiguïté des lieux pousse les consuls à transférer l’activité dans un nouvel hôtel rue des Vieux-Jésuites (actuelle rue Jean-Jaques-Rousseau). Cet immeuble du XVIe siècle s’agrandit progressivement pour réunir au XVIIIe siècle trois parcelles ouvrant à la fois sur l’Isère et sur la rue Saint-Laurent. L’aile sur l’Isère sera démolie lors de l’aménagement des quais pour intégrer le front bâti des façades du XIXe siècle.

L’entrée se fait rue Saint-Laurent par une grille en fer forgé en partie de style Renaissance, caractérisée par les rinceaux* de son ornementation. Le passage est couvert par une voûte au décor raffiné : l’entrecroisement de nervures moulurées compose une résille de pierre. À son extrémité se trouve une cour dallée, encadrée par les différents logis. La cour est dominée par une tourelle d’escalier médiévale de plan circulaire, dont la porte, encadrée de pilastres* d’inspiration dorique, est surmontée d’un fronton triangulaire.

97, rue Saint Laurent, Grenoble

Comment s'y rendre ?

Période historique

2ème période : VIIIe début IXe / 1590

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Civil)
  • Patrimoine Urbain

Thématique(s)

  • Histoire & Evolution de la ville

Crédit (auteur)

Directions de l'Urbanisme, de la Communication et des Affaires Culturelles, Ville de Grenoble