Église Saint-Laurent, actuel musée archéologique Grenoble-Saint-Laurent

Église Saint-Laurent, actuel musée archéologique Grenoble-Saint-Laurent

L’Église Saint-Laurent
© Peinture de Théodore Ravanat, vers 1820, Musée de Grenoble

L’ancienne église paroissiale Saint-Laurent et ses abords constituent un site archéologique complexe, unique en Europe, dont les parties les plus anciennes remontent à l’Antiquité et à la période du Haut Moyen Âge. Important site de nécropoles, Saint-Laurent est un lieu incontournable pour l’étude des rites funéraires et des modes d’inhumation des premiers temps chrétiens jusqu’au XVIIIe siècle. Plus de 1 500 sépultures ont en effet été mises au jour. La nécropole du Bas Empire laissera tour à tour place à une basilique funéraire, puis à une église priorale au XIe siècle, puis paroissiale jusqu’à la Révolution.

Le joyau du site est sans conteste la crypte Saint-Oyand, vestige d’une église funéraire construite au début du VIe siècle en forme de croix grecque et dont chaque branche comportait trois absides, symbole de la Sainte Trinité. Si les parties hautes de l’église sont détruites à l’époque carolingienne, l’aile est de la crypte est bien conservée. Construite en pierres soigneusement taillées et appareillées, et ornée de trois baies en plein cintre cantonnées de colonnettes, l’abside de l’église du XIIe siècle est bien conservée. Contre le clocher s’élève toujours un vestige de l’enceinte du XIVe siècle, l’un des rares témoignages des fortifications de cette époque à Grenoble.

Le site de cet ensemble religieux présente une richesse architecturale et décorative exceptionnelle : six mausolées de la nécropole païenne, diversité des styles architecturaux de l’église, décors peints à fresques des voûtes, sculptures intactes des chapiteaux de la crypte. La crypte est classée le 26 février 1850 et l’ensemble du site (église et abords) le 10 août 1977. À partir de 1977, l’église et ses abords immédiats, dont l’emplacement de l’ancien cloître, font l’objet de plusieurs campagnes de fouilles archéologiques. L’ampleur et la richesse des découvertes rendent nécessaire la désacralisation de l’église paroissiale en 1983. Le site devient par la suite le musée archéologique de Grenoble Saint-Laurent. L'église Saint-Laurent est classée Monument historique.

Eglise Saint-Laurent, 2 Place Saint-Laurent, Grenoble

Comment s'y rendre ?

Y aller en transport en commun ?

Période historique

2ème période : VIIIe début IXe / 1590

Classé en

  • Patrimoine Matériel / Collections Muséales
  • Patrimoine Monumental (Funéraire, Religieux)

Thématique(s)

  • Art et culture
  • Histoire & Evolution de la ville

Bibliographie

- CAYOL-GERIN A., CHARBONNIER V. et de MONTJOYE A. Grenoble : traces d’histoire. Veurey : ed. Le Dauphiné Libéré, 1997.
- COLARDELLE R. La Ville et la mort : Saint-Laurent de Grenoble, 2.000 ans de tradition funéraire. Turnhout (Belgique) : Brepols , 2008.
- COLARDELLE R. Saint-Laurent de Grenoble : de la crypte au musée archéologique. Grenoble : PUG, 2013.
- Office de Tourisme : www.grenoble-tourisme.com