"Les Trois Pics", 1968, d’Alexander CALDER

"Les Trois Pics", 1968, d’Alexander CALDER

Alexander Calder, "Les trois pics", 1968, métal peint
© Calder Fondation New York. ADAGP, Paris, 2018. Photo Thierry Chenu, 2014, VdG

Audio guide

  • français
  • anglais
  • espagnol
  • italien

Three Peaks, 1968, Stabile made from painted metal 12 metres high.

Stabile has welcomed passengers in and around the station since it was built for the Winter Olympics in 1968. Its title reflects the three peaks of the Belledonne and surrounding mountains, the Vercors and the Chartreuse. The stabile is made up of three triangles placed on their points and slotted together half way up. The empty space in the middle adds a certain airiness to this sculpture and the curved form of the plates and the veins going through them from top to bottom reinforces the feeling of momentum. Originally the work was placed on a paved area of black hexagons on a white background but this layout was modified during the construction of the tramlines. Two other Stabiles can be seen in Grenoble : Monsieur Loyal in front of the Musée de Grenoble, and La Cornue on the university campus of Saint-Martin-d’Hères. You can also see a Mobile donated by the artist in 1970 at the Musée de Grenoble.

CALDER (1898 - 1976) was fascinated by reclaimed materials very early on and from 1930 onwards he made some very ethereal, colourful, moving sculptures from fine sheet of cut-out metal called Mobiles. In 1937, he invented their opposite, the Stabiles: made from large painted metal sheets anchored into the ground and on a huge scale, measuring between 15 and 20 metres high and integrating perfectly into the urban landscape. In order to make them, the artist worked with foundries where he created his works from scale models.

This work was commissioned by the town of Grenoble in 1968. The town of Grenoble has more than 150 works installed in public places that we invite you to discover thanks to several trails across the town and on the grenoble-patrimoine.fr website. These trails have been created with the help of the Département of Isère and the Auvergne-Rhône Alpes Regional Cultural Affairs Directorate.

Ce Stabile en métal peint, haut de 12 mètres, accueille les voyageurs à proximité de la gare construite à l'occasion des Jeux Olympiques d’hiver de 1968. Son titre fait écho aux trois pics de Belledonne ou aux trois massifs environnants la ville, Belledonne, le Vercors et la Chartreuse. Le Stabile est composé de trois triangles posés sur la pointe et emboîtés les uns dans les autres à mi-hauteur. Le vide central donne toute sa légèreté à cette sculpture dont les formes courbes des plaques et les nervures qui les traversent de haut en bas renforcent l'élan. À l'origine, l'œuvre était installée sur un sol pavé représentant des hexagones noirs sur fond blanc, mais cet aménagement a été modifié lors de la construction de la ligne de tramway. Deux autres Stabiles sont visibles dans la métropole grenobloise : Monsieur Loyal devant le Musée de Grenoble, et La Cornue sur le domaine universitaire de Saint-Martin-d’Hères. On peut voir également au musée de Grenoble un Mobile offert par l'artiste en 1970.

Très tôt passionné par les matériaux de récupération, CALDER (1878 - 1976) réalise à partir de 1930, à l'aide de fines plaques de métal découpé, des sculptures aériennes, mouvantes et colorées appelées Mobiles. En 1937, il invente leur opposé, les Stabiles : faits de grandes tôles peintes ancrées au sol, produits à échelle monumentale, entre 15 et 30 mètres de haut, ceux-ci s'intègrent parfaitement dans le milieu urbain. Pour les réaliser, l'artiste a recours à des fonderies où il crée ses modèles à partir de formats réduits.

Cette œuvre est une commande de la Ville de Grenoble en 1968. La Ville de Grenoble compte plus de 150 œuvres implantées sur l’espace public, que nous vous invitons à découvrir à travers plusieurs parcours dans la ville et sur le site grenoble-patrimoine.fr. Ces parcours ont été réalisés avec l’aide du Département de l’Isère et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône Alpes.

Période historique

7ème période : 1968 / aube XXIe

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Artistique, culturel et scientifique)

Thématique(s)

  • Art et culture

Bibliographie

- Un musée sans murs, la commande publique dans l'agglomération grenobloise depuis les années 50. - Grenoble, CNAC et Musée dauphinois, 1999, p. 19.
- http://campusdesarts.fr/project/la-cornue-calder-alexandre-1974/
- http://www.museedegrenoble.fr/1054-alexander-calder.htm

Crédit (auteur)

Direction des Affaires Culturelles, Ville de Grenoble

Date

1968

Site internet

http://www.calder.org