"Mur–Fontaine", 1967, d’Ervin PATKAÏ

"Mur–Fontaine", 1967, d’Ervin PATKAÏ

Ervin Patkaï, "Mur–Fontaine", 1967, béton blanc, (détail)
© ADAGP, Paris, 2018. Photo Jacques-Marie Francillon, 2007, VdG

Audio guide

  • français
  • anglais
  • espagnol
  • italien

Wall-Fountain, 1967, Sculpture made from white concrete.

In the area that links Ferme Prémol to the Olympic Village, Wall-Fountain creates a visual break. The artist used an original technique, superposing blocks of reinforced concrete formed using polystyrene moulds. In this way, he created an aesthetic ensemble that appears unstable, moving, ready to fall, but which though its verticality evokes traditional cathedral architecture. Through the subtle play of solid and open areas that catches our eye, the light penetrates in some places only to be "broken" in others. Located between the fountain and the wall, passers-by become actors in the work and participate in the formal dialogue created between these two elements.

The work was made within the framework of the first French symposium of sculpture in 1967. This international rendezvous for artists expressed the town of Grenoble’s desire to confront sculptors with the urban structures that accompanied the organisation of the 1968 Winter Olympics. Around fifteen works were thus created in-situ, from the northern entrance to the town to the Olympic village and going through Paul Mistral Park.

Ervin PATKAÏ (1937 - 1985) moved to Paris after the events in Budapest in 1956 and focused his work on experimenting with urban space. Concerned with being involved in the budding architectural programs at the time and in creating a monumental work that entered into a dialogue with the environment, he participated in the elaboration of the project undertaken for the New Towns of Marne-la-Vallée, Saint-Quentin in the Yvelines and Isle-d'Abeau.

This work was commissioned by the town of Grenoble in 1967. The town of Grenoble has more than 150 works installed in public places that we invite you to discover thanks to several trails across the town and on the grenoble-patrimoine.fr website. These trails have been created with the help of the Département of Isère and the Auvergne-Rhône Alpes Regional Cultural Affairs Directorate.

Dans l’espace qui relie la ferme Prémol au quartier du Village Olympique, Mur-Fontaine opère une rupture visuelle. L’artiste emploie une technique originale en superposant des plaques de béton armé préalablement moulées dans des strates de polystyrène. Il crée ainsi un ensemble esthétique paraissant instable, mouvant, prêt à s'effondrer, mais qui par sa verticalité évoque l’architecture des cathédrales. Par le jeu subtil des pleins et des vides, captant le regard, la lumière pénètre par endroits pour mieux être «brisée» par ailleurs. Placé entre la fontaine et le mur, le passant devient lui-même acteur de l’œuvre et participe au dialogue formel qui s'établit entre ces deux éléments.

L’œuvre a été réalisée dans le cadre du 1er symposium français de sculpture de 1967. Cette rencontre d’artistes internationaux exprime la volonté de la municipalité de Grenoble de confronter les sculpteurs aux aménagements urbains qui accompagnent l’organisation des jeux olympiques d’hiver de 1968. Une quinzaine d’œuvres a ainsi été créée in situ, de l’entrée nord de la Ville au village olympique en passant par le parc Paul Mistral.

Installé à Paris après les événements de Budapest de 1956, Ervin PATKAÏ (1937 - 1985) oriente ses recherches sur l’espace urbain. Soucieux d'être associé aux prémices de programmes architecturaux et de réaliser une œuvre monumentale qui raisonne avec l'environnement, il participe aux réflexions engagées pour les Villes Nouvelles de Marne-la-Vallée, Saint-Quentin en Yvelines et l'Isle-d'Abeau.

Cette œuvre est une commande de la ville de Grenoble en 1967. La Ville de Grenoble compte plus de 150 œuvres implantées sur l’espace public, que nous vous invitons à découvrir à travers plusieurs parcours dans la ville et sur le site grenoble-patrimoine.fr. Ces parcours ont été réalisés avec l’aide du Département de l’Isère et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône Alpes.

Période historique

7ème période : 1968 / aube XXIe

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Artistique, culturel et scientifique)
  • Patrimoine Urbain (Mobilier Urbain)

Thématique(s)

  • Art et culture

Bibliographie

- BOCCON-PERROUD I. et SAVINE M. Un musée sans murs : le premier Symposium français de sculpture, Grenoble été 1967.- Grenoble, CNAC et Musée dauphinois, 1998.
- Un musée sans murs, la commande publique dans l'agglomération grenobloise depuis les années 50.- Grenoble, CNAC et Musée dauphinois, 1999, p. 15.

Crédit (auteur)

Direction des Affaires Culturelles, Ville de Grenoble

Date

1967

Diaporama

Ervin Patkaï, "Mur–Fontaine", 1967, béton blanc, (détail)
Ervin Patkaï, "Mur–Fontaine", 1967, béton blanc, (détail)