Fontaine du Lion et du Serpent, 1843, de Victor SAPPEY

Fontaine du Lion et du Serpent, 1843, de Victor SAPPEY

Victor Sappey, Fontaine du Lion et du Serpent, 1843, pierre de Sassenage et bronze
© Photo Jacques-Marie Francillon, 2013, VdG

Audio guide

  • français
  • anglais
  • espagnol
  • italien

Fountain with lion and snake, 1843, Sculpture made from Sassenage stone and bronze.

Commissioned by the town of Grenoble in 1839 from Victor SAPPEY, this fountain was inaugurated in 1843 at the foot of the Bastille on the right bank of the Isère River. The confrontation between the lion and the snake appears to find its origins in an old saying from the Dauphiné region: “La serpen et lo drago/Mettront Grenoblo en savon”. In local mythology, the snake symbolizes the Isère winding through the Grésivaudan plains. The Drac, an impetuous torrent, is the dragon, as its name indicates. Their combat has been detrimental to the town over the years with one hundred and fifty floods having ravaged Grenoble between Roman times and the nineteenth century. So we can see how the lion with its flamboyant mane could evoke the dragon, mastering the sinuous Isère in his claws. Local tradition claims that when they came together in the valley the Drac put an end to the slithering Isère : the lion tamed the serpent. Another interpretation is that the lion represents Grenoble bringing an end to the torturous meanderings of the Isère by canal work which at that time had started to slow down the rate of the floods.

The chosen location, facing the suspension bridge, which was up until 1671 the only bridge in the town, emphasizes the symbolic impact of this fountain. In the early 1950s, a limestone portico was added showing the coat of arms of Grenoble as well as two plaques commemorating the first mention of Cularo in a letter from the Roman proconsul Munatius Plancus in 43 BC.

Victor SAPPEY (1801 - 1856) was the first director of the School of Sculpture in Grenoble, that he helped establish in 1855. He made several commemorative monuments and four monumental fountains, including Fountain with Elephants in Chambéry.

This work was commissioned by the town of Grenoble in 1843 The town of Grenoble has more than 150 works installed in public places that we invite you to discover thanks to several trails across the town and on the grenoble-patrimoine.fr website. These trails have been created with the help of the Département of Isère and the Auvergne-Rhône Alpes Regional Cultural Affairs Directorate.

Commandée par la ville de Grenoble en 1839 à Victor SAPPEY, cette fontaine réalisée en pierre de Sassenage et bronze, est inaugurée en 1843 au pied de la Bastille sur la rive droite de l’Isère. Ce thème de l'affrontement du lion et du serpent semble inspiré d’un vieux dicton dauphinois : « La serpen et lo drago/Mettront Grenoblo en savon ». En effet, dans la mythologie locale, la lutte entre le serpent, symbolisant l’Isère ondulant dans la plaine du Grésivaudan, et le dragon, incarnant le torrent impétueux du Drac, s'accomplit aux dépens de la ville puisque cent cinquante inondations ont ravagé Grenoble de l'époque romaine au début du XIXe siècle. Ici, le lion à la crinière flamboyante peut être compris comme une évocation du dragon, maîtrisant dans sa patte le serpent Isère au cours sinueux. La tradition locale affirme qu'à la confluence des deux rivières, le Drac met un terme aux reptations de l’Isère et le lion dompte le serpent. Cet ensemble sculpté peut s'interpréter aussi de manière légèrement différente : le lion représente Grenoble terrassant la vagabonde et tortueuse Isère grâce aux travaux de canalisation entrepris à cette époque et qui permettent d'atténuer le rythme des crues.

L’emplacement choisi, face au pont suspendu qui constituait l'unique point de franchissement de l'Isère dans la ville jusqu'en 1671, renforce l’impact symbolique de la fontaine. Au début des années 1950, un portique de calcaire orné du blason de Grenoble, ainsi que deux plaques commémorant la première mention de Cularo dans une lettre du proconsul Romain Munatius Plancus en 43 avant J.-C., sont venus compléter l'ornementation de cette fontaine.

Victor SAPPEY (1801 - 1856) est le premier directeur de l'École de sculpture de Grenoble, qu'il contribue à fonder en 1855. Il réalise plusieurs monuments commémoratifs et quatre fontaines monumentales, parmi lesquelles la Fontaine aux éléphants, dite "Les quatre sans cul", à Chambéry.

Cette œuvre est une commande de la ville de Grenoble en 1843. La Ville de Grenoble compte plus de 150 œuvres implantées sur l’espace public, que nous vous invitons à découvrir à travers plusieurs parcours dans la ville et sur le site grenoble-patrimoine.fr Ces parcours ont été réalisés avec l’aide du Département de l’Isère et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône Alpes.

Place de la Cymaise, Grenoble

Comment s'y rendre ?

Période historique

4ème période : 1830 / 1880

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Artistique, culturel et scientifique)

Thématique(s)

  • Art et culture
  • Histoire & Evolution de la ville

Bibliographie

- BRUN R., « Le tour de Grenoble en 15 fontaines », Grenoble Découverte, magazine, printemps-été 2004.
- ROBERT A., « Jeux d’eau à Grenoble », Grenoble, Patrimoine et développement, 2007.

Crédit (auteur)

Direction des Affaires Culturelles, Ville de Grenoble

Date

1843

Diaporama

Victor Sappey, Fontaine du Lion et du Serpent, 1843, pierre de Sassenage et bronze
Victor Sappey, Fontaine du Lion et du Serpent, 1843, pierre de Sassenage et bronze
Victor Sappey, Fontaine du Lion et du Serpent, 1843, pierre de Sassenage et bronze
Victor Sappey, Fontaine du Lion et du Serpent, 1843, pierre de Sassenage et bronze, (détail)