"Couple", 1993, d’Eugène DODEIGNE

"Couple", 1993, d’Eugène DODEIGNE

Eugène Dodeigne, "Couple", 1993, pierre de Soignies
© ADAGP, Paris, 2018. Photo: Alain Fischer, 2006, VdG

Audio guide

  • français
  • anglais
  • espagnol
  • italien

Couple, 1993, Sculpture made from Soignies stone.

Through its monumentality, Couple perpetuates the memory of the enormous blocks of stone from which it was carved. The heavy waddling stance of the characters here evokes ancient monoliths and reinforces a feeling of force due to the material and the treatment that it has undergone. The two figures still have traces of the tools used to create them : chisel, sledgehammer or disk. The work plays with the natural light by alternating smooth surfaces with rougher ones, vertical grooves with oblique relief, hollow parts with flattened out areas.

Eugène DODEIGNE (1923 - 2015) was taught stone carving by his father who was a stonemason. After taking drawing and modelling lessons, around 1955 he made his first sculptures, smooth and pared down with dense volumes. DODEIGNE worked with wood, lava stone and bronze but above all he favoured Soignies stone from the Hainault region in Belgium. He appreciated its blue highlights, its hardness and its capacity for catching the light. In the early 60s, his artistic practice evolved. He began experimenting with the shattered stone technique. From huge quadrangular blocks he uncovered anthropomorphic forms that he had sketched beforehand.

This work was acquired by the town of Grenoble in 1998, thanks to the generosity of the artist, with the support of Schneider Electric and the participation of the Regional Fund for Museum Acquisition. The town of Grenoble has more than 150 works installed in public places that we invite you to discover thanks to several trails across the town and on the grenoble-patrimoine.fr website. These trails have been created with the help of the Département of Isère and the Auvergne-Rhône Alpes Regional Cultural Affairs Directorate.

Par sa monumentalité, Couple garde la mémoire des énormes pierres de Soignies dans lesquelles ses formes ont été taillées. L'attitude lourde et chaloupée des personnages évoque les anciens monolithes, et renforce un sentiment de puissance dû au matériau et au traitement qu'il a subi. Les deux figures conservent la trace des outils qui ont servi à les dégager : le ciseau, la masse ou le disque. L’œuvre joue avec la lumière naturelle en alternant les surfaces lisses et les zones rugueuses, les sillons verticaux et les reliefs obliques, les parties en creux et les espaces aplanis.

Eugène DODEIGNE (1923 - 2015) est initié à la taille directe par son père tailleur de pierre. Après des cours de dessin et de modelage, il réalise autour de 1955 ses premières sculptures, lisses et épurées aux volumes denses. DODEIGNE travaille le bois, la pierre de lave et le bronze. Il privilégie cependant la pierre de Soignies issue de la province du Hainault en Belgique, en raison de ses reflets bleutés, sa dureté et son aptitude à capter la lumière. Au début des années 60, sa pratique évolue et il expérimente la technique de la pierre éclatée. Dans de gros blocs quadrangulaires, il dégage des formes anthropomorphiques, préalablement dessinées.

Cette œuvre a été acquise par la Ville de Grenoble, grâce à la générosité de l’artiste, avec le soutien de Schneider Electric et la participation du Fonds Régional d’Acquisition pour les Musées en 1998. La Ville de Grenoble compte plus de 150 œuvres implantées sur l’espace public, que nous vous invitons à découvrir à travers plusieurs parcours dans la ville et sur le site grenoble-patrimoine.fr. Ces parcours ont été réalisés avec l’aide du Département de l’Isère et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône Alpes.

Période historique

7ème période : 1968 / aube XXIe

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Artistique, culturel et scientifique)

Thématique(s)

  • Art et culture

En liaison avec cet élément du patrimoine

Bibliographie

Un musée sans murs, la commande publique dans l'agglomération grenobloise depuis les années 50. - Grenoble, CNAC et Musée dauphinois, 1999, p. 72.

Crédit (auteur)

Direction des Affaires Culturelles, Ville de Grenoble

Date

1993