Caserne Dode, actuellement cité administrative

Caserne Dode, actuellement cité administrative

La caserne Dode, début du XXe siècle
© Carte postale, début du XXe s., AMG

La caserne Dode a été construite en 1850, sous le Second Empire, sur les terrains libérés par l’arasement de la partie sud de l’enceinte Lesdiguières. C’est la seule caserne de cette époque qui subsiste partiellement à Grenoble. Il reste notamment deux grands corps de bâtiment, mais également la poudrière du bastion X, érigée par Vauban au XVIIe siècle, et inscrite au titre des Monuments historiques. Les bâtiments, typiques de cette époque, sont bien conservés, malgré leur transformation pour accueillir les usages actuels. Au début des années 1970, l’urbanisation du quartier de l’Île-Verte a en effet été poursuivie par la cession au Département de l’Isère de plusieurs parcelles de la caserne pour implanter les services vétérinaires et les archives départementales. Les anciens casernements ont eux-mêmes été transformés en cité administrative.

1-3, rue Joseph-Chanrion, Grenoble

Comment s'y rendre ?

Période historique

4ème période : 1830 / 1880

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Militaire)

Thématique(s)

  • Histoire & Evolution de la ville
  • Ville fortifiée/de garnison/militaire

En liaison avec cet élément du patrimoine

Bibliographie

- GRANDVOINNET P., Les emprises militaires dans l’urbanisme grenoblois du XXe siècle : des opportunités foncières au patrimoine paysager, In Situ, MCC, 2011.
- FAVIER R. (dir). Grenoble, ville de garnison. Grenoble : Patrimoine et Développement Comité de Sauvegarde du Vieux Grenoble, 2004.

Date

1850

Diaporama

La caserne Dode, début du XXe siècle
Entrée de la caserne Dode, fin XIXe siècle