Rue Auguste-Gâché

Rue Auguste-Gâché

UNE OPÉRATION D'URBANISME La rue Auguste-Gâché est construite dans les années 1820, entre la rue Bayard et la place Sainte-Claire, sur des terrains appartenant au chapitre cathédrale (de la communauté des chanoines) avant la Révolution. Elle portait autrefois le nom du célèbre mécanicien grenoblois, Vaucanson, et ne ressemble à aucune des autres rues de la ville. Elle doit en effet sa physionomie à l’une des toutes premières opérations d’urbanisme grenobloises d’origine privée, dont les entrepreneurs « s’obligeaient à construire des maisons sur un plan uniforme et régulier ». La régularité extrême de l’architecture est frappante. Un soubassement en pierre de calcaire gris taillé avec soin, composé de baies en plein cintre recoupées par une plate-bande appareillée à crossettes, sépare le rez-de-chaussée de l’entresol. Celui-ci est surmonté de quatre étages percés de baies régulières. Chaque étage est souligné d’un bandeau de pierre qui affirme la simplicité dépouillée et la régularité un peu austère de la façade, couronnée par une corniche de bonnes proportions. La travée est répétée à l’identique de part et d’autre de la rue sur toute sa longueur. À proximité, la rue Bayard constitue avec la rue Voltaire le quartier des antiquaires. Elle accueille également des bouquinistes et des magasins d’encadrement d’art.

Rue Auguste-Gâché, Grenoble

Comment s'y rendre ?

Parcours associé

Balade en Ville

Période historique

4ème période : 1830 / 1880

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Civil, Artistique, culturel et scientifique)
  • Patrimoine Urbain (Rue)

Thématique(s)

  • Art et culture
  • Histoire & Evolution de la ville

En liaison avec cet élément du patrimoine

Bibliographie

- B. Bonhomme, « La rue Auguste-Gâché : projet urbain ou projet d’architecture », La lettre Grenoble Culture, n° 28, 15 juillet-octobre 1993.