Ancien couvent Sainte-Marie-d’en-Bas, actuel théâtre Sainte-Marie-d'en-bas

Ancien couvent Sainte-Marie-d’en-Bas, actuel théâtre Sainte-Marie-d'en-bas

Porte de la chapelle, XIXe siècle
© Photographie d'Emile Duchemin (SDAP), XIXe s., BMG

Le couvent Sainte-Marie-d’en-Bas est fondé en 1647 dans des petites maisons, rue Très-Cloîtres, par les visitandines. Sa création, quelques années après celle du couvent Sainte-Marie-d’en-Haut, répond à la forte attractivité exercée en ces temps de Contre-Réforme par le mode de vie de cet ordre religieux. Au fil du temps, d’autres terrains sont achetés dans le quartier et un grand corps de logis est élevé, avec une toiture mansardée, une galerie de cloître et un grand escalier à balustres de pierres.

La chapelle, élément provisoire jusqu’à la seconde moitié du XVIIIe siècle, est construite en 1783 et consacrée en 1786. Elle présente un plan unique en France dans les couvents de la Visitation : le chœur des religieuses est bâti dans le prolongement axial de la chapelle, derrière le maître-autel, qui présente ainsi deux faces, l’une tournée vers la nef, l’autre vers le chœur.

En 1792, les religieuses sont expulsées et le couvent est utilisé comme arsenal et magasin d’habillement pour l’armée. En 1903, les bâtiments sont détruits, à l’exception de la chapelle, qui accueille le premier musée Dauphinois en 1906. Ce musée sera transféré en 1968 dans l’ancien couvent de Sainte-Marie-d’en-Haut. Aujourd’hui, la chapelle abrite le Nouveau Théâtre de Sainte-Marie-d’en-Bas. Le remarquable décor intérieur en fait l’un des plus élégants édifices d’époque Louis XVI en France. La façade présente toujours un beau portail entouré de colonnes doriques jumelées, avec ses pots à feu et son attique en forme de tombeau surmonté d’une gloire avec le Sacré-Cœur de Jésus. L’ancienne chapelle est classée au titre des Monuments historiques depuis 1988.

38 rue Très-Cloîtres, Grenoble

Comment s'y rendre ?

Y aller en transport en commun ?

Période historique

3ème période : 1590 / 1830

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Religieux)

Thématique(s)

  • Art et culture
  • Histoire & Evolution de la ville

Bibliographie

- www.grenoble-tourisme.com

Diaporama

Porte de la chapelle, XIXe siècle
Détail de l’église du couvent Sainte-Marie-d’en-bas, situé à côté du couvent Sainte-Cécile, dressé par la direction de l’Artillerie de Grenoble, XIXe siècle
Porte de la chapelle, XIXe siècle