"Colonne olympique : ouverture dans l'espace", 1967, de Morice LIPSZYC dit LIPSI

"Colonne olympique : ouverture dans l'espace", 1967, de Morice LIPSZYC dit LIPSI

Morice Lipszyc dit Lipsi, "Colonne olympique : ouverture dans l'espace", 1967, granit bleu de Lanhélin
© Photo Alain Fischer, 2008, VdG

Audio guide

  • français
  • anglais
  • espagnol
  • italien

Olympic Column : Opening in Space, 1967, sculpture made from blocks of blue Lanhelin granite by Morice LIPSZYC known as LIPSI (1898-1986)

At the northern entrance to Grenoble, Olympic Column: Opening in Space is a tall pillar with its arms stretched out, designed as a friendly signal to welcome visitors. Morice LIPSI’S meticulously-made work culminates in harmonious volumes that appear to blossom out of two massive and entangled granite half-moon shapes. This hard material gives off a primitive poetry enhanced further by the abstract and angular planes of the piece. The broken circles and hollows symbolise a certain desire to open out onto space. But according to LIPSI the most interesting interpretations of his sculpture are the spontaneous ones! On the university campus at Saint-Martin-d’Hères/Gières, you can also see L’Adret, another granite sculpture by the same artist, located on the patio of Sciences Po Grenoble.

The work was made within the framework of the first French symposium of sculpture in 1967. This international rendez vous for artists expressed the town of Grenoble’s desire to confront sculptors with the urban structures that accompanied the organisation of the 1968 Winter Olympics. Around fifteen works were thus created in-situ, from the northern entrance of the town to the Olympic village and through Paul Mistral Park.

Born in Poland, Morice LIPSI settled in Paris in 1912 and studied at the Superior National Fine Arts School in Paris. From 1945 on, his work led him to purely abstract sculpture and from 1954, he worked almost exclusively carving directly into stone. A member of the executive committee of the International Sculpture Symposia Federation, LIPSI was president of the First French Symposium. Member of the “Espace” group, where he met Le Corbusier; Gilioli and Bloc, and “Architecture ­Principe”, Morice Lipsi supported the new European style of architecture that had developed across the plastic arts. Preferring to use the hardest of stone, he directly attacked the material with a pickaxe, leaving marks that made up the sculptor’s own alphabet in his discourse with the object.

This work was commissioned by the town of Grenoble in 1967.

The town of Grenoble has more than 150 works installed in public places that we invite you to discover thanks to several trails across the town and on the grenoble-patrimoine.fr website. These trails have been created with the help of the Département of Isère and the Auvergne-Rhône-Alpes Regional Cultural Affairs Directorate.

A l’entrée nord de Grenoble, Colonne Olympique : Ouverture dans l'espace est un grand pilier aux bras ouverts en blocs de granit bleu de Lanhélin, conçu comme un signe accueillant et convivial. Le méticuleux travail de Morice LIPSI aboutit à l'harmonie des volumes qui s'épanouissent dans l'enchevêtrement de deux lourds croissants de granit. De ce matériau dur, se dégage une poésie primaire exaltée par les plans abstraits et anguleux. Les cercles rompus et les excavations symbolisent une certaine volonté d'ouverture sur l'espace. Mais d'après LIPSI, la plus intéressante des interprétations de sa sculpture doit être la plus spontanée !

Sur le domaine universitaire de Saint-Martin-d’Hères/Gières, on peut également voir L'Adret, autre sculpture en granit de l’artiste implantée dans le patio de Sciences Po Grenoble. L’œuvre a été réalisée dans le cadre du 1er symposium français de sculpture de 1967. Cette rencontre d’artistes internationaux exprime la volonté de la municipalité de Grenoble de confronter les sculpteurs aux aménagements urbains qui accompagnent l’organisation des jeux olympiques d’hiver de 1968. Une quinzaine d’œuvres a ainsi été créée in situ, de l’entrée nord de la ville au Village olympique en passant par le parc Paul Mistral.

Né en Pologne, Morice LIPSI (1898 - 1986) s’installe à Paris en 1912 et fait ses études à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. À partir de 1945, son travail le mène vers une sculpture purement abstraite. Il pratique exclusivement dès 1954 la taille directe de la pierre. Membre du comité exécutif de la Fédération Internationale des symposia de sculpture, LIPSI est le président de ce 1er symposium français. Membre des groupes « Espace », où il côtoie Le Corbusier, Gilioli et Bloc, et « Architecture Principe », Morice Lipsi est partisan de la création d'un nouveau style architectural européen intégrant les arts plastiques. Préférant les pierres les plus dures, il les attaque directement au pic, traces qui constituent un alphabet propre au sculpteur dans son dialogue avec l'objet.

Cette œuvre est une commande de la ville de Grenoble en 1967. La Ville de Grenoble compte plus de 150 œuvres implantées sur l’espace public, que nous vous invitons à découvrir à travers plusieurs parcours dans la ville et sur le site grenoble-patrimoine.fr. Ces parcours ont été réalisés avec l’aide du Département de l’Isère et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône Alpes.

Période historique

7ème période : 1968 / aube XXIe

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Artistique, culturel et scientifique)

Thématique(s)

  • Art et culture

En liaison avec cet élément du patrimoine

Bibliographie

- BOCCON-PERROUD I. et SAVINE M. Savine. Un musée sans murs : le premier Symposium français de sculpture, Grenoble été 1967. Grenoble, CNAC et Musée dauphinois, 1998.
- Un musée sans murs, la commande publique dans l'agglomération grenobloise depuis les années 50. Grenoble, CNAC et Musée dauphinois, 1999, p. 13.

Crédit (auteur)

Direction des Affaires Culturelles, Ville de Grenoble

Date

1967

Diaporama

Morice Lipszyc dit Lipsi, "Colonne olympique : ouverture dans l'espace", 1967, granit bleu de Lanhélin
Morice Lipszyc dit Lipsi, "Colonne olympique : ouverture dans l'espace", 1967, granit bleu de Lanhélin