Sculpture Le Torrent (1878)

Sculpture Le Torrent (1878)

Urbain Basset " le Torrent ", 1879, dessin en couleur
© VdG, AMG
U. Basset (sculpteur) L’artiste, qui prendra plus tard la tête de l’école de sculpture de Grenoble, souhaitait personnifier, dans ce jeune homme tenant une jarre sur son épaule d’où l’eau cascade, la Romanche, un torrent alpin tout proche cerné de montagnes vertigineuses et se précipitant dans des abîmes effrayants. Sur son récipient source figurent tous les signes du zodiaque, sauf celui du Verseau, symbolisé par la statue elle-même. Le bronze, d’abord présenté au musée de Grenoble, est ensuite placé sur une fontaine selon un projet fourni par le sculpteur lui-même (place de Verdun, 1882). Il surmonte alors une rocaille vertigineuse, permettant à l’eau s’échappant de la jarre de dégringoler sur les rochers et les mousses en évoquant le milieu naturel montagnard. Transférée en 1886 au Jardin de ville, l’œuvre prend à nouveau place au sommet d’un amas de rochers au-dessus d’un bassin. Elle en est retirée en 1936, puis échappe miraculeusement à la destruction (malgré son envoi en Allemagne en 1942) pour être replacée dans ce jardin à l’occasion de la commémoration du centenaire de l’arrivée des eaux de Rochefort à Grenoble (1986). Elle est actuellement en cours de restauration.

Jardin des plantes, Grenoble
En cours de restauration

Comment s'y rendre ?

Période historique

5ème période : 1880 / 1925

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Artistique, culturel et scientifique)
  • Patrimoine Urbain (Mobilier Urbain)

Thématique(s)

  • Art et culture
  • Histoire & Evolution de la ville

Bibliographie

- A. Robert, « Jeux d'eau à Grenoble », Grenoble, Patrimoine et développement - Comité de sauvegarde du Vieux Grenoble, 2007.