"Sans titre", 1968, de Charles GIANFERRARI

"Sans titre", 1968, de Charles GIANFERRARI

Charles Gianferrari "Sans titre", 1968, mosaïque et au centre Etienne Hajdu, "Atome Fleur", bronze sur fontaine en granit, 1968
© ADAGP, Paris, 2018. Photo Jacques-Marie Francillon, 2009, VdG

Audio guide

  • français
  • anglais
  • espagnol
  • italien

Untitled, 1968. Mosaic made from marble fragments.

Charles GIANFERRARI’S mosaic was specially-designed to decorate the esplanade in front of the town hall in Grenoble and resonates with the architecture of Maurice NOVARINA’S building. Made and pieced together in-situ by GIANFERRARI, the mosaic is made up of millions of pieces of subtly-coloured marble. In the middle, there is a fountain supporting the bronze sculpture Atom Flower by the sculptor Étienne HAJDU.

Charles GIANFERRARI (1921 - ) is a French sculptor, mosaic worker and ceramicist born in Switzerland in 1921. During his studies he met the architect and sculptor Jacques BERTOUX with whom, among others, he founded the Œuf study centre in Paris in 1962. This pluri-disciplinary team brought together architects, sculptors, designers, graphic artists and mosaicists who created mainly abstract works or pieces linked to kinetic art. This was the case with the mosaics made between 1962 and 1967 for the facades of the Trois Tours in Grenoble located on Boulevard Général Leclerc. GIANFERRARI equally worked closely with Roger ANGER, architect for the utopic Auroville project in India. Another of GIANFERRARI’S works can be seen at the "Le Marchand" lecture hall at La Tronche faculty of medicine.

This work was commissioned by the town of Grenoble in 1968. The town of Grenoble has more than 150 works installed in public places that we invite you to discover thanks to several trails across the town and on the grenoble-patrimoine.fr website. These trails have been created with the help of the Département of Isère and the Auvergne-Rhône Alpes Regional Cultural Affairs Directorate.

La mosaïque de Charles GIANFERRARI a été spécialement conçue pour orner le patio d’entrée de l’hôtel de Ville de Grenoble, et résonner avec l’architecture du bâtiment conçu par Maurice NOVARINA. Réalisée et montée sur place par GIANFERRARI, la mosaïque est composée de milliers de tesselles de marbre aux couleurs subtiles. En son centre, une fontaine porte la sculpture en bronze Atome fleur du sculpteur Étienne HAJDU.

Charles GIANFERRARI (1921 - ) est un mosaïste, céramiste et sculpteur français né en Suisse en 1921. Il rencontre pendant ses études l’architecte sculpteur Jacques BERTOUX avec lequel, entre autres, il fonde à Paris le centre d'études L'Œuf en 1962. Cette équipe pluridisciplinaire rassemble des architectes, des sculpteurs, des designers, des graphiques et des mosaïstes qui réalisent des œuvres principalement abstraites ou liées à l'art cinétique. C’est le cas des mosaïques réalisées entre 1962 et 1967 pour les façades des Trois Tours de Grenoble situées boulevard Général Leclerc. GIANFERRARI collabore également étroitement avec Roger ANGER, architecte du projet utopique Auroville en Inde. L’amphithéâtre Le Marchand de la faculté de médecine de La Tronche abrite une autre de ses réalisations.

Cette œuvre est une commande de la Ville de Grenoble en 1968. Le territoire grenoblois compte plus de 150 œuvres implantées dans l’espace public, que nous vous invitons à découvrir à travers plusieurs parcours dans la ville et sur le site grenoble-patrimoine.fr. Ces parcours ont été réalisés avec l’aide du Département de L’Isère et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône Alpes.

Période historique

7ème période : 1968 / aube XXIe

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Artistique, culturel et scientifique)

Thématique(s)

  • Art et culture

Bibliographie

- Un musée sans murs, la commande publique dans l'agglomération grenobloise depuis les années 50. Grenoble, CNAC et Musée dauphinois, 1999.

Crédit (auteur)

Direction des Affaires Culturelles, Ville de Grenoble

Date

1968