Immeuble des éléphants

Immeuble des éléphants

Détail de la façade de l’immeuble des éléphants (consoles en pierre).
© Photographie, Maurice Duverney-Prêt, 2007, VdG.
LE CIMENT MOULÉ, RICHESSE DE L'ARCHITECTURE ET DU MOBILIER URBAIN Chatrousse et Ricoud (architectes) Ce vaste immeuble construit en 1903 par un important cimentier, Berthelot, était entièrement destiné à la location. Le rez-de-chaussée et ses éléphants, tout en pierre, a été prévu par les architectes pour intercaler entre de vastes commerces les vestibules ornés de carreaux polychromes desservant les montées d’escalier. Le reste des façades, dont la tourelle d’angle, a recours au ciment sous forme d’éléments moulés. Les fausses briques elles-mêmes sont à base de ciment, ce qui constitue une sorte de manifeste du matériau produit par le propriétaire. Le bâtiment illustre à la fois les références éclectiques et le goût de l’exotisme du temps. Il est entouré d’autres édifices de ciment, alors qu’en vis-à-vis les immeubles de la même époque sont en pierre de taille.

3-6 rue Felix Poulat, Grenoble

Comment s'y rendre ?

Période historique

5ème période : 1880 / 1925

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Civil)

Thématique(s)

  • Histoire & Evolution de la ville
  • Sciences/techniques/innovation

En liaison avec cet élément du patrimoine

Bibliographie

- A. Cayol-Gérin, C. Guichard, B. Riboreau, « L'or gris du grand Grenoble », Lyon, Patrimoine rhônalpin, 1994.
- R. Bourgeois, S. Corporon et V. de Taillandier, « Promenades dans Grenoble », Grenoble, PUG, 2004.
- J-F. Parent, « Grenoble : deux siècles d'urbanisation : projets d'urbanisme et réalisations architecturales, 1815-1965 », Grenoble, PUG, 1982.