Alpexpo : ancienne gare routière des JO de 1968, actuel palais d'exposition de Grenoble

Alpexpo : ancienne gare routière des JO de 1968, actuel palais d'exposition de Grenoble

Alpexpo, ancienne gare routière des J.O.
© Photographie en couleur, années 1990, AMG.

L’organisation des Jeux Olympiques d’hiver se traduit par le développement d’infrastructures et la construction de bâtiments sur des espaces destinés précédemment à d’autres usages. Le programme d’aménagement intègre dès le départ la période post-olympique et la reconversion des équipements. L’ancien aérodrome, au sud de la ville, est choisi pour l’implantation de la gare routière des JO, en raison de sa proximité avec le Village Olympique, le centre de presse et la rocade. Après la manifestation sportive, la gare est destinée à être reconvertie en palais d’exposition, à vocation commerciale, pour remplacer les bâtiments de la foire de Grenoble situés dans le parc Paul Mistrral et démolis à l'occasion du réaménagement de cet espace pour accueillir l'anneau de vitesse et le stade de glace.

Les entreprises disposent de huit mois pour édifier un bâtiment dont les fonctions futures ne sont pas définies précisément. L'architecte Jean Prouvé choisit par conséquent de banaliser l’architecture afin de répondre à des usages différents et de systématiser les éléments constructifs pour réduire les temps d’étude et de fabrication. L’édifice se présente comme un vaste hall rectangulaire, entièrement métallique, avec une surface couverte de 20 000 m2, à laquelle s’ajouteront 2 000 m2 de bâtiments annexes. Les éléments de façade en métal ou en verre, tous de même dimension, sont suspendus à la charpente. Le bâtiment est labellisé Patrimoine du XXe siècle.

403, avenue d’Innsbruck, Grenoble

Comment s'y rendre ?

Bibliographie

- MARREY B. Guide Rhône-Alpes de l’architecture du XXe siècle. Paris : Ed. URCAUE-Picard, 2004.

Crédit (auteur)

Direction des Affaires Culturelles, Ville de Grenoble

Date

1968

Diaporama

Alpexpo, ancienne gare routière des J.O.
Alpexpo.