Malherbe et le centre de presse

Malherbe et le centre de presse

Centre de presse, Malherbe.
© Photographie de Maurice Duverney-Prêt, 1967-1968, AMG.
LES ÉQUIPEMENTS OLYMPIQUES RECONVERTIS EN LOGEMENTS M. Novarina, J. Cognet, R. Demartini, G. Rossetti (architectes) L’organisation des Jeux olympiques prévoit la création d’un centre de presse, lieu unique permettant aux quelque 2 500 journalistes attendus de travailler, de se loger et de se restaurer. Sa localisation dans le quartier Malherbe, à proximité du Village olympique, de la maison de la Culture et de la gare routière créée à cette occasion, facilite les déplacements vers les lieux d’animation, le centre de la cité, les édifices administratifs (mairie, préfecture) et les sites olympiques. La Ville de Grenoble et la Société centrale immobilière de la Caisse des dépôts demandent aux architectes de prévoir la reconversion ultérieure de l’opération. Il est en effet prévu que le centre de presse soit vendu ou loué sous forme de logements après les Jeux olympiques. Le lieu de restauration pour la presse servira ainsi de parking couvert pour les futurs habitants. L’ensemble comprend sept bâtiments de 8 à 10 étages sur rez-de-chaussée, un garage semi-enterré, un ensemble scolaire, un centre œcuménique et une crèche. Là aussi, l’architecture de Novarina est empreinte de modernité ordinaire : lignes de construction lisibles, couleurs et matières contrastées, alternance de bois et béton rappellent le Village olympique.

Avenue Malherbe et rue Paul-Claudel,Grenoble

Comment s'y rendre ?

Bibliographie

- J. Joly et J-F. Parent, « Paysage et politique de la ville : Grenoble de 1965 à 1985 », Grenoble, PUG, 1988.
- B. Marrey, « Guide Rhône-Alpes de l'architecture du XXe siècle », Paris, Ed. URCAUE-Picard , 2004.
- F. Delorme et C. Bonnot, « Maurice Novarina architecte » , édition CAUE de Haute-Savoie, coll. Portrait , 2009.

Diaporama

Centre de presse, Malherbe.
Maquette du projet Malherbe.
Malherbe.