Tour de Sassenage

Tour de Sassenage

Tour de Sassenage.
© Photographie de Jacques-Marie Francillon, 2012, VdG.
La tour de Sassenage a été édifiée il y a plus de six siècles. Seule sa base est en maçonnerie, le reste est en brique rose, matériau que l’on retrouve sur d’autres bâtiments de la même époque (cathédrale Notre-Dame, évêché, église Saint-André, etc.). D’une hauteur de 22 mètres, ses murs ont jusqu’à un mètre d’épaisseur. La présence de ce type de tour (avec un statut de véherie) marque l’éparpillement des seigneurs dans la ville, tous susceptibles de surveiller et de lever des taxes. Elle appartenait à la famille Chaulnais – ou Chaunais – qui, aux 12e et 13e siècles, était l’une des plus riches de la région. Aymar Chaunais la vend en 1301 au seigneur de Sassenage, qui donne son nom à l’édifice. À la fin du 18e siècle, la tour change à nouveau de propriétaire et intègre l’hôtel de Montal.

5, rue du Pont-Saint-Jaime, Grenoble

Comment s'y rendre ?

Période historique

2ème période : VIIIe début IXe / 1590

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Civil)

Thématique(s)

  • Histoire & Evolution de la ville

Bibliographie

- M. Rivière-Sestier, « Grenoble secret : amours anciennes et vieux logis », Grenoble, Didier et Richard, 1969.