"Rythme héroïque VIII", 1967-1968, de Berto LARDERA

"Rythme héroïque VIII", 1967-1968, de Berto LARDERA

Berto Lardera, "Rythme héroïque VIII", 1967-1968, acier Corten et acier inoxydable
© ADAGP, Paris, 2018. Photo Alain Fischer, VdG, 2007

Audio guide

  • français
  • anglais
  • espagnol
  • italien

Heroic Rhythm VIII, 1967 - 1968, Sculpture made from Corten and stainless steel.

Facing the Conservatory of Grenoble, Heroic Rhythm VIII is made up of large plates of steel that look as if they have been cut out with scissors and coming together at right angles. The different planes are inscribed into space, allowing the gaze to circulate through them. This remarkably simple construction system does not lessen the richness of the visual possibilities here. The difference in shades between the Corten steel and the stainless steel adds a subtle play of colours and light variations.

Son of a naval engineer from La Spezia, Berto LARDERA (1911 - 1989) studied at the University of Florence. He discovered contemporary sculpture and painting during two trips to Paris in 1929 and 1935. After having experimented with a number of different materials and techniques in his studio in Florence, he presented his first sculpture in 1939. He settled in Paris in 1947. Favouring two-dimensional sculpture between 1942 and 1947, from 1948 onwards LARDERA discovered the third dimension using perpendicular or oblique metal planes, rigorously organised to create a dialogue between solid areas and voids. In the 1950s, he began a series of monumental sculptures many of which were installed in public spaces. The Musée de Grenoble collection houses a work from the Dramatic Occasions series from 1952.

This work was commissioned by the town of Grenoble and the Auvergne-Rhône Alpes Regional Cultural Affairs Directorate in 1967-1968 with 1% funding from the Conservatory of Grenoble. The town of Grenoble has more than 150 works installed in public places that we invite you to discover thanks to several trails across the town and on the grenoble-patrimoine.fr website. These trails have been created with the help of the Département of Isère and the Auvergne-Rhône Alpes Regional Cultural Affairs Directorate.

Face au Conservatoire de Grenoble, Rythme héroïque VIII est composée de larges plaques d'acier, comme découpées aux ciseaux, qui se croisent à angle droit. Les plans s'inscrivent dans l'espace, laissant circuler le regard à travers eux. Cette remarquable simplicité du système de construction n'entame pas la richesse des propositions optiques. Les différences de teintes entre l'acier Corten et l'acier inoxydable introduisent un jeu subtil de couleurs et de variations de lumière.

Fils d'un ingénieur naval à la Spezia, Berto LARDERA (1911 - 1989) étudie à l'Université de Florence. Il découvre la sculpture et la peinture contemporaines lors de deux séjours parisiens en 1929 et 1935. Après avoir expérimenté divers matériaux et techniques dans son atelier de Florence, il présente sa première sculpture en 1939. Il s'installe à Paris en 1947. Privilégiant entre 1942 et 1947 une sculpture à deux dimensions, LARDERA retrouve à partir de 1948 la troisième dimension au moyen de plans métalliques perpendiculaires ou obliques, rigoureusement organisés entre eux par des rapports de pleins et de vides. Dans les années 1950, il commence des séries de sculptures monumentales dont beaucoup seront installées dans des espaces publics. Le Musée de Grenoble possède dans ses collections une œuvre de la série des Occasions dramatiques de 1952.

Cette œuvre est une commande de la Ville et de la Direction régionale des Affaires culturelles Auvergne-Rhône-Alpes en 1967-1968 au titre de la procédure 1% artistique du Conservatoire de Grenoble. La Ville de Grenoble compte plus de 150 œuvres implantées sur l’espace public, que nous vous invitons à découvrir à travers plusieurs parcours dans la ville et sur le site grenoble-patrimoine.fr. Ces parcours ont été réalisés avec l’aide du Département de l’Isère et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône Alpes.

Bibliographie

- Un musée sans murs, la commande publique dans l'agglomération grenobloise depuis les années 50. - Grenoble, CNAC et Musée dauphinois, 1999, p. 25.
- BOCCON-PERROUD I. et SAVINE M. Un musée sans murs : le premier Symposium français de sculpture, Grenoble été 1967. - Grenoble, CNAC et Musée dauphinois, 1998.

Crédit (auteur)

Direction des Affaires Culturelles, Ville de Grenoble

Date

1968