Retour du tramway

Retour du tramway

Le Tramway et la place Notre-Dame.
© Photographie Jacques-Marie Francillon, 2014, VdG.
LA RÉNOVATION URBAINE, DES APPROCHES CONTRASTÉES L’histoire du tramway, aujourd’hui très présent dans le paysage urbain, remonte à la fin du 19e siècle. En 1894, le tramway à vapeur couvre déjà un vaste réseau à l’échelle du département de l’Isère, favorisant le développement économique, touristique et des loisirs. En 1897, moins de dix ans après l’installation des premières ampoules électriques à Grenoble sur la place de Verdun (pour le 14 juillet), le premier tramway électrique entre en fonctionnement. Sa vitesse n’excède pas 30 km/h, mais le réseau couvre des centaines de kilomètres. Le développement de l’autobus, du trolleybus, puis de la voiture individuelle, lui est fatal et il s’arrête de circuler au milieu du 20e siècle. Avec le choc pétrolier de 1973, la pollution et les embouteillages urbains, le « tout voiture » est remis en cause. Il faudra néanmoins attendre 1987, soit trente-cinq ans plus tard, pour que la ligne A du nouveau tramway voie le jour. Grenoble devient ainsi la deuxième ville de France, après Nantes, à réintroduire le tramway dans son paysage urbain.

Bibliographie

- B. Sarazin, « Cent ans de tramway à Grenoble », dans Les Affiches de Grenoble et du Dauphiné, n° 3701, 11 août 1995, p. 3-4.
- C. Sadoux, « Le Tramway à Grenoble : un siècle d'histoire », Veurey, Ed. Le Dauphiné Libéré, 2007.

Date

1987

Diaporama

Le Tramway et la place Notre-Dame.
Place Grenette et tramway.