1343 - Accords passés entre le roi de France et le Dauphin de Viennois en prévision du rattachement du Dauphiné à la France

1343 - Accords passés entre le roi de France et le Dauphin de Viennois en prévision du rattachement du Dauphiné à la France

Lettres patentes du roi Philippe VI qui prévoit le rattachement du Dauphiné à la France, parchemin et sceau en majesté, 1343.
© AMG.

Les archives municipales conservent les traces de l’histoire du Dauphiné avec les lettres patentes (textes par lesquels le roi rend public et opposable à tous un droit, un état, un statut ou un privilège) d’août 1343 du roi Philippe VI. Le souverain promet solennellement que le prince de son sang, qui possédera le Dauphiné, portera le nom de Dauphin. Il assure que cette principauté ne sera jamais réunie au royaume de France, puisqu’elle est membre de l’Empire (dénommé par la suite Saint-Empire romain germanique), sauf dans le cas où l’Empire et le royaume seraient réunis. Ces lettres s’appuient sur un accord conclu précédemment entre, d’une part, le Dauphin de Viennois Humbert II et, d’autre part, Philippe, le second fils du roi de France, agissant au nom du roi de France et des enfants du duc de Normandie. En 1349, le Dauphin Humbert II, par un acte dit de « transport », cède le Dauphiné à la couronne de France sous condition de respect de ses privilèges qui lui confèrent une relative autonomie. Ce statut particulier, delphinal, restera une pomme de discorde politique jusqu’à la Révolution.

Archives Municipales de Grenoble,
Hôtel de ville, Grenoble

Comment s'y rendre ?

Période historique

2ème période : VIIIe début IXe / 1590

Classé en

  • Patrimoine Immatériel
  • Patrimoine Matériel / Collections Muséales

Thématique(s)

  • Histoire & Evolution de la ville

Bibliographie

- Archives municipales et métropolitaines : http://www.grenoble.fr/87-archives-municipales.htm

Date

1343

Diaporama

Lettres patentes du roi Philippe VI qui prévoit le rattachement du Dauphiné à la France, parchemin et sceau en majesté, 1343.
Détail du sceau, Lettres patentes du roi Philippe VI.
Vidimus (copie certifiée) délivré par Etienne Roux, juge mage du Grésivaudan, des lettres du Dauphin Humbert II portant concession de privilèges en faveur des maîtres et étudiants de l’Université de Grenoble Saint-Etienne de Saint-Geoirs, 1339.