"La grande vague", 1978, de Morice LIPSZYC dit LIPSI

"La grande vague", 1978, de Morice LIPSZYC dit LIPSI

La grande vague, Morice Lipsi
© Photo VdG, 1994, Musée de Grenoble

Audio guide

  • français
  • anglais
  • espagnol
  • italien

The Great Wave, (1978),sculpture made from Haute-Savoie granite by Morice LIPSZYC known as LIPSI (1898-1986)

The Great Wave, in the Musée de Grenoble sculpture park, is a concentrated block whose forward-reaching energy is translated by the ridges left by the sculptor’s tools, creating lines and hollows that catch the light. The sheer mass of the wave and the hard Haute-Savoie granite from which it has been cut, contrasts with the inherent fluidity of water.

LIPSI’S trip to Japan in 1963 certainly influenced the creation of The Great Wave. Indeed, for the International Sculpture Symposia, the artist created a work set on the beach called Oceanic I, dedicated to the Pacific Ocean. Here, LIPSI gives us his interpretation of The Great Wave off Kanagawa made by the Japanese artist Hokusai in 1830. Known in the West from the mid-nineteenth century on, his work influenced the Impressionists and is still very popular today.

Born in Poland, Morice LIPSI (1898 - 1986) settled in Paris in 1912 and studied at the Superior National Fine Arts School in Paris. From 1945 on, he abandoned figuration for abstract sculpture. He worked almost exclusively carving directly into stone, without a predefined project or models, constructing dense and rigorous volumes with lively surfaces that reflected the play of light. In the twentieth century, Lipsi was one of few stone sculptors. A member of the executive committee of the International Sculpture Symposia Federation, LIPSI was president of the First French Symposium held in Grenoble in 1967. Member of the “Espace” group, where he met Le Corbusier; Gilioli and Bloc, and “Architecture ­Principe”, Morice Lipsi supported the new European style of architecture that had developed across the plastic arts. Preferring to use the hardest of stone, he directly attacked the material with a pickaxe which makes his artistic language so unique.

This work was donated by Morice Lipsi’s daughter and Hildegard Weber-Lipsi, Gabrielle Beck-Lipsi, to the Musée de Grenoble in 1989.

There are more than 150 works installed in public spaces in and around Grenoble. You can discover them thanks to several trails across the town and on the grenoble-patrimoine.fr website. These trails have been created with the help of the Department of Isère and the Auvergne-Rhône Alpes Regional Cultural Affairs Directorate.

La grande vague, installée dans le parc de sculptures du Musée de Grenoble, se présente comme un bloc à la forme concentrée dont toute l’énergie, tendue vers l’avant, est traduite par des stries laissées par le travail des outils, créant lignes et creux où la lumière vient s’accrocher. La masse de la vague, la légèreté du socle et le matériau rude dans lequel elle est taillée, un granit de Haute-Savoie, contrastent avec la fluidité propre à l’élément aquatique.

Le séjour de LIPSI au Japon en 1963 a été déterminant pour la réalisation de La grande vague. En effet, à l’occasion du symposium international de sculptures, l’artiste crée une œuvre implantée sur la plage, intitulée L’Océanique I et dédiée à l’océan Pacifique. LIPSI livre ici son interprétation de l’estampe La Grande vague de Kanagawa réalisée par l’artiste japonais Hokusai en 1830. Connue en Occident dès le milieu du XIXe siècle, l'œuvre influence les artistes impressionnistes et connaît un succès populaire non démenti aujourd’hui.

Né en Pologne, Morice LIPSI (1898 - 1986) s’installe à Paris en 1912 et fait ses études à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. À partir de 1945, il abandonne la figuration pour la sculpture abstraite. Il exécute ses œuvres exclusivement en taille directe, sans projet préalable ni maquette, et construit des volumes denses et rigoureux dont la surface animée reflète les jeux de la lumière. LIPSI reste l’un des rares tailleurs de pierre du XXe siècle. Membre du comité exécutif de la Fédération Internationale des symposia de sculpture, LIPSI est le président du premier Symposium français de sculpture tenu à Grenoble en 1967. Membre des groupes « Espace », où il côtoie Le Corbusier, Gilioli et Bloc, et « Architecture Principe », Morice LIPSI est partisan de la création d'un nouveau style architectural européen intégrant les arts plastiques. Privilégiant les pierres les plus dures, il les sculpte directement au pic, ce qui fait la singularité de son langage.

Cette œuvre est un don de la fille de Morice LIPSI et Hildegard WEBER-LIPSI, Gabrielle BECK-LIPSI, au Musée de Grenoble en 1989.

La ville de Grenoble compte plus de 150 œuvres implantées sur l’espace public, que nous vous invitons à découvrir à travers plusieurs parcours dans la ville et sur le site grenoble-patrimoine.fr. Ces parcours ont été réalisés avec l’aide du Département de l’Isère et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône-Alpes.

Période historique

7ème période : 1968 / aube XXIe

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Artistique, culturel et scientifique)

Thématique(s)

  • Art et culture

Bibliographie

- Un musée sans murs, la commande publique dans l'agglomération grenobloise depuis les années 50. Grenoble, CNAC et Musée dauphinois, 1999, p. 73.

Crédit (auteur)

Direction des Affaires Culturelles, Ville de Grenoble

Date

1978

Diaporama

La grande vague, Morice Lipsi
La grande vague, Morice Lipsi