"L’enfant de Tchernobyl", 2017, de Jean-Marc ROCHETTE

"L’enfant de Tchernobyl", 2017, de Jean-Marc ROCHETTE

Jean-Marc Rochette, "L'Enfant de Tchernobyl", 2017, bronze
© L'artiste. Photo Thierry Chenu, 2018, VdG

Audio guide

  • français
  • anglais
  • espagnol
  • italien

Chernobyl Child, 2017, bronze sculpture on a concrete base by Jean-Marc ROCHETTE (1956 - )

This sculpture was inspired by a preparatory work made from photos of children born in the area around Chernobyl after the nuclear disaster in 1986. In 2014, Jean-Marc ROCHETTE used it as inspiration for his drawings of some characters from Terminus, the last volume of Transperceneige. This graphic science fiction novel, based on a scenario by Olivier Bocquet, is a critical anti-nuclear tract that draws its influence from both the Fukushima catastrophe and the migrant crisis. Located on the edge of Hoche Park, Chernobyl Child is a reminder of the children who were victims of nuclear radiation whilst still in their mothers’ bellies. It is a warning for future generations in Germany where Jean-Marc ROCHETTE himself used to live. In German, the word “monument” translates as "Denkmal", meaning literally "think about it".

Jean-Marc ROCHETTE started out as a mountain guide but gave up alpinism in 1976 after he was involved in a serious accident caused by a rock fall. He started a career as a comic-strip author, working on Grenoble’s anti-nuclear newspaper Le Casse-noix, and publishing pieces in magazines such as Actuel, l'Écho des savanes, A suivre, Equipe and Okapi. He notably drew the Edmond le Cochon series, and Transperceneige, later adapted for cinema by the Korean director Bong Joon-ho. After spending seven years in Berlin from 2009 to 2016, where he devoted himself almost exclusively to painting, Jean-Marc ROCHETTE settled in France in the Oisans mountains and the Gard. In 2018, Casterman published his comic strip Ailefroide Altitude 3954,an autobiographical work about his youth in Grenoble.

This work was donated by the artist to the town of Grenoble in 2017.

The town of Grenoble has more than 150 works installed in public places that we invite you to discover thanks to several trails across the town and on the grenoble-patrimoine.fr website. These trails have been created with the help of the Département of Isère and the Auvergne-Rhône-Alpes Regional Cultural Affairs Directorate.

Cette sculpture en bronze sur piédestal en béton est inspirée d’un travail préparatoire réalisé à partir de photos d'enfants nés dans les environs de Tchernobyl après la catastrophe nucléaire de 1986. Jean-Marc ROCHETTE (1956 - ) s’en est inspiré pour dessiner en 2014 certains personnages de Terminus, le dernier tome du Transperceneige. Cette œuvre d’anticipation sur un scénario d'Olivier BOCQUET, est un pamphlet anti-nucléaire influencé par la catastrophe de Fukushima et la crise des migrants. En bordure du parc Hoche, L’enfant de Tchernobyl rappelle les enfants victimes des radiations nucléaires dans le ventre de leurs mères. C’est un message d’alerte pour les générations futures : en Allemagne, où Jean-Marc ROCHETTE a vécu, le mot « monument » se traduit par « Denkmal », littéralement « pensez-y ». Jean-Marc ROCHETTE se destine au métier de guide de haute montagne, mais délaisse l’alpinisme en 1976 suite à un grave accident dû à une chute de pierre. Il commence alors une carrière d'auteur de bande-dessinée, collabore au journal antinucléaire grenoblois le "Casse-noix", et publie dans les magazines Actuel, L'Écho des savanes, A suivre, L’Equipe et Okapi. Il dessine notamment les séries Edmond le cochon, et Le Transperceneige adapté par la suite à l’écran par le réalisateur Coréen Bong Joon-ho. Après sept années passées à Berlin de 2009 à 2016, où il se consacre presque exclusivement à la peinture, Jean-Marc ROCHETTE s'installe en France dans le massif de l’Oisans et dans le Gard. Il publie chez Casterman en 2018 la bande dessinée Ailefroide altitude 3954, autobiographie sur sa jeunesse à Grenoble.

Cette œuvre est un don de l’artiste à la ville de Grenoble en 2017. La Ville de Grenoble compte plus de 150 œuvres implantées sur l’espace public, que nous vous invitons à découvrir à travers plusieurs parcours dans la ville et sur le site grenoble-patrimoine.fr. Ces parcours ont été réalisés avec l’aide du Département de l’Isère et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône Alpes.

Période historique

8ème période : XXIe

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Artistique, culturel et scientifique)

Thématique(s)

  • Art et culture

En liaison avec cet élément du patrimoine

Bibliographie

-BOCQUET Olivier, ROCHETTE Jean-Marc. Ailefroide altitude 3954. - Paris : Casterman, 2018.

Crédit (auteur)

Direction des Affaires Culturelles, Ville de Grenoble

Date

2017

Diaporama

Jean-Marc Rochette, "L'Enfant de Tchernobyl", 2017, bronze
Jean-Marc Rochette, "L'Enfant de Tchernobyl", 2017, bronze
Jean-Marc Rochette, "L'Enfant de Tchernobyl", 2017, plâtre
Jean-Marc Rochette "Etude pour l'Enfant de Tchernobyl", 2017
Jean-Marc Rochette "Etude pour l'Enfant de Tchernobyl", 2017