"Trois formes", 1967, de Miloslav CHLUPAC

"Trois formes", 1967, de Miloslav CHLUPAC

Miloslav Chlupac, "Trois Formes", 1967, calcaire de Lignet
© ADAGP, Paris, 2018. Photo Renaud Chaignet, 2017, VdG

Audio guide

  • français
  • espagnol
  • italien

Three Forms, 1967, sculpture made from Lignet limestone by Miloslav CHLUPAC (1920 - )

With his work Three Forms the artist has skilfully combined artificial means of working stone with the effects caused by natural erosion. This sculpture is a spontaneous testimony to imposing beauty and to the elementary, heavy organic masses, flattened onto the ground without any apparent concern for rigour. This a sincere work filled with humility.

The work was made within the framework of the first French symposium of sculpture in 1967. This international rendez vous for artists expressed the town of Grenoble’s desire to confront sculptors with the urban structures that accompanied the organisation of the 1968 Winter Olympics. Around fifteen works were thus created in-situ, from the northern entrance of the town to the Olympic village and through Paul Mistral Park.

After having interrupted his artistic studies due to the war, Miloslav CHLUPAC left Prague in 1948 for Paris, where he met Georges BRAQUE. He worked as an art critic for the weekly newspaper Kulturni Politika, collaborated on some architectural projects and became something of a “specialist” in international sculpture symposia. His approach to organising form in space testifies to the influence of cubism on his work and can also be seen in the more simplified style he began using in the 1960s. He then moved towards a more radical form of abstraction without nonetheless completely abandoning figuration. With a real sense of the natural qualities of materials, CHLUPAC’S sculptures take on their full meaning in the open-air and have a very monumental feel.

This work was commissioned by the town of Grenoble in 1967.

The town of Grenoble has more than 150 works installed in public places that we invite you to discover thanks to several trails across the town and on the grenoble-patrimoine.fr website. These trails have been created with the help of the Département of Isère and the Auvergne-Rhône Alpes Regional Cultural Affairs Directorate.

 

La sculpture Trois formes, en calcaire de Lignet, est voulue par l’artiste comme une habile association des moyens artificiels de travail de la pierre et de l'attaque naturelle de l'érosion. Cette sculpture est un témoignage spontané de la beauté imposante de masses vivantes, élémentaires et lourdes, écrasées sur le sol sans souci apparent de rigueur. Elle montre la grande sincérité d'un travail empreint d'humilité.

L’œuvre a été réalisée dans le cadre du 1er symposium français de sculpture de 1967. Cette rencontre d’artistes internationaux exprime la volonté de la municipalité de Grenoble de confronter les sculpteurs aux aménagements urbains qui accompagnent l’organisation des jeux olympiques d’hiver de 1968. Une quinzaine d’œuvres a ainsi été créée in situ, de l’entrée nord de la Ville au Village Olympique en passant par le parc Paul Mistral.

Après des études d’art interrompues par la guerre, Miloslav CHLUPAC (1920 - 2008) quitte Prague en 1948 pour Paris, où il rencontre Georges BRAQUE. Il travaille comme critique d'art dans l'hebdomadaire "Kulturnì Politika", collabore à des projets d'architectes et devient un "spécialiste" des Symposia internationaux de sculpture. Son sens de la disposition de la forme dans l'espace témoigne de certaines influences cubistes que l'on peut aussi entrevoir dans les simplifications de son style, engagées dans les années 1960. Il s'oriente alors vers une abstraction radicale sans pour autant quitter le domaine figuratif. Possédant un sens des qualités naturelles du matériau, CHLUPAC tend à donner à ses sculptures, qui prennent tout leur sens en plein-air, une expression monumentale.

Cette œuvre est une commande de la Ville de Grenoble en 1967. La Ville de Grenoble compte plus de 150 œuvres implantées sur l’espace public, que nous vous invitons à découvrir à travers plusieurs parcours dans la ville et sur le site grenoble-patrimoine.fr. Ces parcours ont été réalisés avec l’aide du Département de l’Isère et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône Alpes.

Période historique

7ème période : 1968 / aube XXIe

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Artistique, culturel et scientifique)

Thématique(s)

  • Art et culture

En liaison avec cet élément du patrimoine

Bibliographie

- BOCCON-PERROUD I. et SAVINE M. Un musée sans murs : le premier Symposium français de sculpture, Grenoble été 1967. Grenoble, CNAC et Musée dauphinois, 1998.
- Un musée sans murs, la commande publique dans l'agglomération grenobloise depuis les années 50. Grenoble, CNAC et Musée dauphinois, 1999.

Crédit (auteur)

Direction des Affaires Culturelles, Ville de Grenoble

Date

1967