"Trois formes", 1967, de Miloslav CHLUPAC

"Trois formes", 1967, de Miloslav CHLUPAC

Miloslav Chlupac, "Trois Formes", 1967, calcaire de Lignet
© ADAGP, Paris, 2018. Photo Renaud Chaignet, 2017, VdG

La sculpture Trois formes, en calcaire de Lignet, est voulue par l’artiste comme une habile association des moyens artificiels de travail de la pierre et de l'attaque naturelle de l'érosion. Cette sculpture est un témoignage spontané de la beauté imposante de masses vivantes, élémentaires et lourdes, écrasées sur le sol sans souci apparent de rigueur. Elle montre la grande sincérité d'un travail empreint d'humilité.

L’œuvre a été réalisée dans le cadre du 1er Symposium français de sculpture de 1967. Cette rencontre d’artistes internationaux exprime la volonté de la municipalité de Grenoble de confronter les sculpteurs aux aménagements urbains qui accompagnent l’organisation des jeux olympiques d’hiver de 1968. Une quinzaine d’œuvres a ainsi été créée in situ, de l’entrée nord de la Ville au Village Olympique en passant par le parc Paul Mistral.

Après des études d’art interrompues par la guerre, Miloslav CHLUPAC (1920 - 2008) quitte Prague en 1948 pour Paris, où il rencontre Georges BRAQUE. Il travaille comme critique d'art dans l'hebdomadaire "Kulturnì Politika", collabore à des projets d'architectes et devient un "spécialiste" des Symposia internationaux de sculpture. Son sens de la disposition de la forme dans l'espace témoigne de certaines influences cubistes que l'on peut aussi entrevoir dans les simplifications de son style, engagées dans les années 1960. Il s'oriente alors vers une abstraction radicale sans pour autant quitter le domaine figuratif. Possédant un sens des qualités naturelles du matériau, CHLUPAC tend à donner à ses sculptures, qui prennent tout leur sens en plein-air, une expression monumentale.

Cette œuvre est une commande de la Ville de Grenoble en 1967. La Ville de Grenoble compte plus de 150 œuvres implantées sur l’espace public, que nous vous invitons à découvrir à travers plusieurs parcours dans la ville et sur le site grenoble-patrimoine.fr. Ces parcours ont été réalisés avec l’aide du Département de l’Isère et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône Alpes.

Période historique

7ème période : 1968 / aube XXIe

Classé en

  • Patrimoine Monumental (Artistique, culturel et scientifique)

Thématique(s)

  • Art et culture

En liaison avec cet élément du patrimoine

Bibliographie

- BOCCON-PERROUD I. et SAVINE M. Un musée sans murs : le premier Symposium français de sculpture, Grenoble été 1967. Grenoble, CNAC et Musée dauphinois, 1998.
- Un musée sans murs, la commande publique dans l'agglomération grenobloise depuis les années 50. Grenoble, CNAC et Musée dauphinois, 1999.

Crédit (auteur)

Direction des Affaires Culturelles, Ville de Grenoble

Date

1967